Préserver les ressources planétaires, un pari de l’entreprise Ethikis ad Civis …

Les consommateurs que nous sommes, lassés de l’obsolescence programmée et des matériels qui ne sont plus réparables à faible coût, sont de plus en plus à l’écoute de leur environnement et de sa préservation. En réponse à ce nouveau public, une entreprise toulousaine « Ethikis ad Civis », spécialiste des questions environnementales et engagée dans la promotion d’une consommation éthique, a créé le premier label européen contre l’obsolescence programmée, appelé LONGTIME ®.

Ethikis ad Civis  compte parmi ses membres des ingénieurs, une juriste et un professionnel de santé, en tout huit personnes désireuses de faire advenir une société dont les modes de consommation soient plus respectueux de l’environnement.

Leur objectif : « Influer sur la préservation des ressources planétaires. Mettre en valeur les produits
qui utilisent efficacement ces ressources et permettre ainsi une diminution des déchets prématurés. Réparabilité, solidité et accès aux pièces détachées sont des caractéristiques écologiques majeures. Il ne s’agit pas de chercher des produits « immortels » mais bien de lutter contre la durée de vie trop courte de certains produits pour réduire la surconsommation et sortir du tout jetable et du gaspillage. »

Pour atteindre ces objectifs et donner une information fiable aux consommateurs, le label prend en compte dans son cahier des charges, 40 critères sur trois domaines clefs : 

  • la fiabilité et la robustesse (le produit doit avoir des composants sélectionnés et conçus pour durer)
  • la réparabilité (entretien et réparation doivent être pensés pour être rapides et pratiques)
  • le service après-vente ainsi que les garanties qui doivent proposer des solutions économiquement viables pour allonger la durée de vie des produits.

Il s’applique sur toutes sortes de produits très divers : électroménager, électronique, ameublement, matériel de loisirs, matériel professionnel, smartphone, perceuse, trottinette…

Pour obtenir ce label, la marque devra faire appel à Ethikis qui mandate ensuite un cabinet d’audit indépendant chargé de vérifier si le produit respecte les 40 critères du cahier des charges. Si la réponse est positive, l’entreprise peut utiliser le logo LONGTIME® et, dans le cas contraire, elle peut bénéficier d’un accompagnement pour acquérir le label.

Il s’agit d’une initiative citoyenne, loin du circuit habituel de la mise en place d’une réglementation par l’État ou l’Europe. Un projet utile qui contribuera à changer les comportements actuels de consommation, réduire la production de déchets prématurés et limiter l’extraction et la transformation de matières premières sensibles (pétrole, métaux).

Le secteur de la réparation peut fournir un nombre important d’emplois, valorisant et peu délocalisables et dynamiser une économie circulaire de proximité où le marché de l’occasion complète le marché du neuf.

Ce projet a été primé au printemps dernier dans le cadre de l’appel à initiative citoyenne du ministère de la Transition écologique Mon Projet pour La Planète. Les fabricants peuvent candidater auprès d’Ethikis à partir du 1er janvier 2019.

https://ethikis.com/